Personal tools
You are here: Home Bibliographien I. Tiere im Mittelalter 4. Tier in der Kunst Allgemein Animals in early medieval art
Navigation
Log in


Forgot your password?
 
Document Actions

Carola Hicks (1993)

Animals in early medieval art

Edinburgh, Univ. Press. (ISBN: 0-7486-0428-6).

L'art du haut Moyen Age réserve une place généreuse aux figurations animalières: stylisé, intégré en plis en replis dans les entrelacs, ou représenté de façon bien distincte, l'animal s'insinue dans tous les décors. Le livre de C.Hicks en fait une analyse détaillée pour l'art des îles britanniques; de ce point de vue, le titre promet plus qu'il ne tient, car il n'est pas question d'autres régions d'Europe, sinon de façon allusive. Autre limitation, il est question de l'animal "reconnaissable": "This book will define the recognizable animal as an integral part of the various styles of the period and as an essential opposition to the distorted and interlacing beasts that are regarded as more characteristic" (p.6). Le livre est structuré en chapitres chronologiques (du VIe au XIe s.), chacun étant divisé en sections géographiques (Angleterre, Irlande, Ecosse). De la sorte, des groupes d'objets décorés provenant d'un contexte similaire sont comparés du point de vue de leur élément commun, la présence de l'animal reconnaissable. Ce fil conducteur est particulièrement adapté à l'art des îles britanniques qui, plus que d'autres, a développé la figuration animalière. L'étude, qui se situe aux croisées de l'histoire de l'art et de l'archéologie, apporte une intéressante vue d'ensemble: il y a place pour la gravure et la sculpture sur pierre, l'orfévrerie, la miniature. Quelque 87 photographies et dessins apportent un indispensable complément visuel au texte. Celui-ci se recommande entre autres par les réponses apportées à la question de la christianisation des motifs païens: bien des motifs animaliers en vogue chez les Celtes et les Germains ont en effet été intégrés dans le premier art chrétien des îles britanniques, comme une sorte de passerelle vers une assimilation de la nouvelle religion. Après les notes des divers chapitres, reportées en fin de volume, figure un index thématique, mais non un index des mss, ni une bibliographie.

            Du point de vue de ce Bulletin, on notera de fines analyses des ornements animaliers dans plusieurs mss célèbres, dont nous fournissons ici la cote, car elle n'est pas donnée dans les notes: le Livre de Durrow (Dublin, Trinity College, 57 (A.4.5)), le Livre de Kells (Dublin, Trinity College, 58 (A.1.6)), le Livre de Lindisfarne (Londres, BL, Cotton nero D.iv.). Grâce au répertoire des Ocelli nominum (ON) de W.Fitzgerald (voir BC 1993, n˚542), il est aisé d'identifier ces mss; ceci dit, l'habitude prise dans certaines études d'histoire de l'art, de ne citer les mss que sous des "appellations" plus ou moins contrôlées, n'en demeure pas moins gênante. Dans certains cas en effet, le lecteur sera bien en peine de retrouver le ms. en question: ainsi sont cités à plusieurs reprises les Rome Gospels (p.134, 149, 153). Peut-être cette référence suffit-elle pour certains, mais il serait quelque peu téméraire de suggérer que Rome n'a produit (ou n'abrite) qu'un Evangéliaire célébré universellement par les historiens d'art. Dans ce cas-ci comme dans celui des Bobbio gospels (cités p.149), la référence ne figure en tout état de cause pas dans les ON. D'autres mss sont cités également sans cote: le Livre d'Armagh (soit Dublin, Trinity College, 52), les Evangiles de Canterbury (?: trois cotes dans les ON...), le Codex Amiatinus (Forence, BL, Amiat.1), les Evangiles de Cutbercht (Vienne, ÖNB, 1224), l'Evangéliaire d'Echternach (Paris, BN, lat.9389), le Glazier Codex (?: les ON signalent trois mss, Glazier Bible, Glazier Hours, Glazier Psalter...), l'Evangéliaire de Léningrad (pas dans les ON) et l'Evangéliaire de Trèves (Manchester, John Rylands L., Lat.98). Ces remarques relatives aux citations de mss concernent assurément un aspect bien particulier de l'analyse: elles ne touchent guère au fond du livre, que les historiens d'art accueilleront avec faveur.

                                                                                             

 Baudouin Van den Abeele

by Bibuser last modified 2008-04-26 18:09
« December 2021 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: