Personal tools
You are here: Home Bibliographien I. Tiere im Mittelalter 4. Tier in der Kunst Allgemein Animals and the symbolic in mediaeval art and literature
Navigation
Log in


Forgot your password?
 
Document Actions

Luuk AJR Houwen (ed.) (1996)

Animals and the symbolic in mediaeval art and literature

Groningen, Ed. by General editor A.A. MacDonald, Egbert Forsten. Mediaevalia Groningana. (ISBN: 90-6980-097-7). XX.

divers au Moyen Age. Ce volume illustre cette variété par les treize contributions qui le composent. En introduction, Jan Ziolkowski s’intéresse à la question du genre littéraire et de son influence sur ce symbolisme ; il offre des réflexions fort intéressantes sur les racines augustiniennes du symbolisme animalier et sur les phénomènes de mélange des genres littéraires qui rendent l’étude de ce symbolisme délicat mais riche. Divers articles concernent la problématique des monstres : L. Kordecki à travers les fables, S. Kim dans les “ merveilles de l’Orient ”, L. Jongen par le biais des centaures – avaient-ils une âme ou non ? Enfin, L. Houwen commente les sirènes dans le Nun’s Priest’s Tale de Chaucer. D’autres articles concernent des images littéraires : K. Olsen démonte les métaphores animales décrivant les navires dans la littérature anglaise et norroise, P. Bawcutt illustre l’imagerie du monde des oiseaux appliquée à la satire humaine chez William Dunbar, poète et prêtre à la cour de Jacques IV d’Ecosse (fin du XVe s.). R. Scheibe étudie l’image de la colombe dans un autre texte écossais, le Buke of the Howlatt de Richard Holland (milieu du XVe s.). E. Dawes révèle l’origine animalière étonnante de la locution “ tirer les marrons du feu ”. Les traités de chasse ne sont pas oubliés : J. McNelis s’intéresse au portrait des chiens de chasse dans le Master of Game d’Edouard de York. Du côté de l’iconographie, il faut relever les articles de D. Hassig et de M. Hoogvliet, qui feront l’objet d’une notice séparée dans ce Bulletin. Celle de M.T. Darling, enfin, concerne le motif de l’oiseau à trois têtes tel qu’il apparaît sur des chapiteaux romans, principalement bourguignons. Le volume est illustré de nombreuses reproductions en noir et blanc, et il comporte un index ; l’entrée Manuscripts y recense une cinquantaine de mss. Voir aussi sous les noms de Hassig, Hoogvliet et Kim.

 

Baudouin VAN DEN ABEELE

by minev last modified 2008-04-26 18:18
« May 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
 

Powered by Plone CMS, the Open Source Content Management System

This site conforms to the following standards: